Actualité‎ > ‎

Comment faire des économies sur l'électricité solaire

publié le 5 mars 2012 à 00:04 par Regis Castellani   [ mis à jour : 5 mars 2012 à 00:18 ]
Extrait de notre courrier du 5 février 2011 à Mme Lagarde, ministre de l'économie, à Mme Kosciusko-Morizet, Ministre de l'Ecologie, et à M. Besson,
Ministre de l'Industrie

Projets dépendant du décret 2006 : PTF avant le 12 janvier 2010

Environ 75% des générateurs sur le segment des grandes toitures sont réalisés sur des bacs métalliques (rapport Charpin, IGF/CGIET août 2010). Les seuls bacs de la marque 3i équipent 30% des grandes toitures solaires (Enerzine 10 février 2011).

Ces systèmes ne sont pas considérés comme intégrés au bâti au sens des règles de la Dideme en 2007 (voir dideme_eligibilite_critere.pdf en PJ). Les projets dont la demande complète a été reçue avant le 12 janvier 2010 peuvent donc être rétrogradés au tarif surimposé de l'année 2009, soit 32 c€ / kWh.

Projets dépendant du décret 2010: PTF avant le 9 décembre 2010

Environ 30% des projets sont réalisés sur des bacs métalliques standards. Ils ne constituent donc pas un système photovoltaïque au sens des arrêtés du 12 janvier 2010 et du 31 août 2010.

Ces projets peuvent être rétrogradés au tarif surimposé de l'année 2010, soit 27 c€ / kWh.

Nous avons observé que, pour de nombreux projets, la couverture existante des bâtiments n'était même pas remplacée. Ces projets ne peuvent donc pas bénéficier de la prime d'intégration.

Ces mesures permettraient de diviser par deux le coût pour la collectivité des générateurs déjà raccordés au réseau, soit une économie de 500 millions d'euros par an*.

Elles rappelleraient utilement que la prime d'intégration est assujettie à des règles strictes et récompense uniquement le surcoût significatif de l'intégration au bâti.

* Estimation du surcoût pour la collectivité
Puissance totale installée des générateurs usurpant la prime d'intégration : environ 1,5 GW
Productivité annuelle : 1200 Wh/W
Production totale : 1,5 GW * 1200 = 1800 GWh soit 1 800 000 000 kWh
Surcoût de la prime d'intégration : environ 0.25 € / kWh
Surcoût annuel : 1 800 000 000 kWh * 0.25 = 450 000 000 €
Ċ
Regis Castellani,
5 mars 2012 à 00:05
Ċ
Regis Castellani,
5 mars 2012 à 00:12