Actualité‎ > ‎

Solaire photovoltaïque : "les Français doivent savoir"

publié le 3 mars 2011 à 09:04 par Regis Castellani   [ mis à jour : 3 mars 2011 à 09:13 ]

Nous publions ci-dessous la lettre que M. Martin Wolf, artisan-installateur de systèmes solaires, a adressé au premier ministre français.

" Monsieur le Premier Ministre,

A travers vos dernières annonces concernant la filière solaire française nous mesurons depuis quelques jours votre ignorance de la réalité du terrain, elle est consternante. Comment se peut-il que vous n’ayez à ce point la moindre idée du travail que nous avons abattu depuis 4 ans ?

Je m'interroge: Quels sont ces panneaux de piètre qualité que vous évoquez ? Voulez-vous parler des panneaux chinois qu’EDF-EN installe à tour de bras, de la rafle de 75% du marché par ces « champions » nationaux du pompage de fonds publics ? Parlez-vous des équipes de saisonniers d’Europe de l’Est qui installent leurs centrales au sol et dorment sous des tentes ? Sans doute mais vous ne le dites pas.

Nous, les PME-PMI, installateurs, développeurs et associatifs, le coeur battant de cette filière, avons installé du matériel de qualité, dans le respect des règles de l’art et d’un cadre réglementaire particulièrement complexe. Nous avons créé plus de 20 000 emplois au coeur de la crise. Nous vous avions alerté mi 2009 sur la nécessité de revoir le dispositif d’aide sous peine d’emballement, vous avez mis six mois à réagir et aujourd’hui vous nous rendez à la fois responsable et victime de la situation.

Vous faites croire aux français que vous amenez du neuf, comment osez-vous ! Pensez-vous vraiment que nous vous attendions pour que nos fabricants adhèrent aux programmes de recyclage ? Pour respecter des critères de qualité technique, environnementale, esthétique ? Pour innover ? Non, cela est fait. Par contre nous vous attendons toujours pour pérenniser en France une filière solaire digne de ce nom.

Dernièrement vous nous avez conviés à une concertation. Vous n'en tirez aucun enseignement mais reprenez à l’identique de vieilles propositions déjà dénoncées. Or nous avons, depuis deux mois, fourni un travail de réflexion exceptionnel sur tous les aspects techniques, économiques et administratifs de cette filière, émettant des propositions constructives et réalistes qui permettent de maîtriser les coûts tout en gardant des volumes ambitieux. Cette concertation n’aura servi qu’à vous vanter d’avoir échangé avec nous, nous avons perdu notre temps et vous nous avez humiliés.

Il est encore temps d'agir pour vous, en appliquant, à minima, quatre solutions simples que nous rabâchons depuis des mois : la régionalisation des tarifs d'achat (égalité pour tout le territoire), pas d’appel à projet en-dessous de 250kWc (ces dispositifs privilégient les gros acteurs et 250kW est un seuil technique pour ERDF), une enveloppe CSPE pour chaque segment avec « corridor » (ce mécanisme à l’allemande permet de réduire les aides tout en augmentant le volume d’installations), sortir les projets d’EDF-EN du dispositif (le scandale de leurs méthodes est en passe de sortir au grand jour).

Votre position actuelle souligne votre mépris à l’égard de notre pays et de son avenir, elle ne sert qu’un but : La mainmise des grands groupes énergétiques cotés en bourse sur ce qui devrait être un nouveau modèle de production d'énergie: décentralisé, propre, peu coûteux et source d'autonomie pour nous tous. Encore une fois vous avez courbé l'échine au détriment de notre tissu économique de PME-PMI souple, dynamique, créateur d’emplois non délocalisables, et rémunérateur pour l'Etat plutôt que pour les actionnaires.

Vous prenez la responsabilité de laisser la facture énergétique des français exploser à l’horizon 2020 et réduisez le développement durable à un faire-valoir de bonne conscience politique. Faites un vrai choix politique : des économies intelligentes pour porter les dépenses de demain, et des dépenses intelligentes pour porter les économies et les recettes de demain. Investir massivement dans les énergies renouvelables correspond à un tel choix.

Le Président n’annonçait pas autre chose en 2009 et nous lui avions emboîté le pas. Cessez de nous faire croire que vous en faites de même aujourd’hui, mais agissez… intelligemment et vite !

Martin WOLF, Artisan-installateur en énergies renouvelables, Citoyen français ".

Comments